Olivier Marceau a fait le job aujourd'hui lors de la 1re édition de l'Extreme Man 226 (format Ironman). Grand favori, le Suisse a parfaitement assumé son statut.

Il était 6h30 quand les 400 participants, dont 58 Français, se sont élancés pour 3 800 m de natation.

Comme prévu, Olivier Marceau a pris les commandes de cette course dès le coup de pistolet. Il s'extrayait de l'eau avec 1'49 d'avance sur l'Argentin Escudero et 2'05 sur le sympathique journaliste Britannique Doug Hall.

Le parcours vélo avait été annoncé particulièrement ardu par ceux qui l'avaient reconnu. Ils n'avaient pas menti. Descentes et montées se sont succédées tout au long des 180 km vélo. Difficile dans ces conditions d'admirer le paysage. Dommage car cela valait le détour.

À l'aise sur ce type de tracés, Olivier Marceau a atomisé la concurrence, posant le vélo avec 16'30 d'avance sur le Beaunois Kevin Pilette.

Pilette.jpg

Était ensuite pointé à 24'25 Pau Zamora (frère de Marcel) qui avait concédé 16 minutes en natation. À noter également l'excellent vélo du Palois Frédéric Fernandez, 6e avant d'aborder la course à pied.

À l'aise trois tours sur quatre, Olivier Marceau connaissait une baisse chute de régime à 15 km du but. Peu importe car il possédait à ce moment-là 21' d'avance sur Pau Zamora qui avait doublé Kevin Pilette.

Pau_Zamora.jpg

C'est donc un Olivier Marceau particulièrement fatigué qui se présenta sur la ligne d'arrivée pour recevoir les acclamations du nombreux public.

Treize minutes après, c'est Pau Zamora qui déclencha la ferveur de l'assistance. Toute la famille, dont son frère Marcel, était là pour le congratuler.

Alors que l'on s'attendait à voir apparaître Kevin Pilette en 3e position, c'est l'Argentin Escudero qui se présenta en 3e position. Le Sud-Américain avait repris à la flamme rouge le Beaunois, contraint à la marche dans la dernière côte suite à un problème tendineux.

Chez les femmes, Alexandra Louison a, elle aussi, écrasé la concurrence. Nantie d'une avance de 22' sur sa compatriote et amie Aline Choretier après le vélo, l'Aixoise n'a pas eu à puiser dans ses réserves pour triompher. C'est ce qu'elle souhaitait car dans trois semaines, l'Ironman de Nice l'attend.

SALOU_LOUISON.jpg

Comme Aline Choretier (remarquable en course à pied), Pauline Damiens (Pau) et Sophie Kiefer (Pau) ont pris les 2e, 3e et 4e places, la France a réussi le quadruplé.

La majorité des concurrents était élogieuse envers l'organisation à l'arrivée. La beauté des parcours et l'ambiance de fête sur le site les a comblés d'aise. Le baptême du feu a donc été réussi par les organisateurs.

Classement

Hommes

  • 1 Olivier Marceau (Saint-Raphaël) 9h29'04 (45'19 - 5h20'26- 3h20'18)
  • 2 Pau Zamora (Esp) 9h41'59 (59'06-5h31'00-3h08'53)
  • 3 Israël Escudero (Arg) 9h56'02 (47'29-5h52'39-3h11'55)
  • 4 Kevin Pilette (Beaune Monnot) 9h57'03 (49'38-5h32'17-3h31'33)
  • 5 Inaki Gabarain (Esp) 10h05'51 (52'22-5h39'52-3h30'25)

Femmes

  • 1 Alexandra Louison (Aix) 10h27'58 (55'11-6h13'49-3h15'31)
  • 2 Aline Choretier (Saint-Chamond) 11h11'47 (1h02'49-6h30'22-3h35'02)
  • 3 Pauline Damiens (Pau) 11h19'43 (1h11'14-6h25'55-3h36'03)
  • 4 Sophie Kiefer (Pau) 11h38'50 (1h00'05-6h32'25-3h59'19)
  • 5 Anna Buxo (Esp) 12h51'13 (1h03'43-7h03'03-4h37'19)