Météo gratuite, séjours et forum France - Meteosun.com

Blessures du Cycliste

Position sur votre vélo

La position sur un vélo comporte 5 points d’appuis : 2 mains, 2 pieds et le fessier communément appelé foufoune ou postérieur enfin là où le dos perd son nom. Comme une bonne partie de notre poids est supportée au niveau de la selle; les fessiers, le périnée et les organes génitaux sont vulnérables à certains petits bobos. Voici donc un bref exposé de ce que vous faites subir à votre précieux derrière.

Le Furoncle

Dans plusieurs ouvrages vous lirez aussi (saddle sore). Il s’agit en fait d’une glande sébacée qui se bloque et s’infecte pour causer nodule douloureux à la pression 1-3. On pense que la pression et la friction réduisent la circulation au niveau de la peau de la région du périnée et des fesses tandis que la chaleur et l’humidité causée par l’activité favorise l’infection bactérienne. Comme le terrain accidenté rencontré en vélo de montagne augmente le stress sur cette région, je serais porté à croire que le cycliste de montagne est plus vulnérable que celui de route.

Traitement : Le bain chaud est la méthode de traitement la plus recommandée. La chaleur favorise la circulation sanguine et permet l’ouverture des pores de la peau. Faites tremper 15 à 20 minutes deux fois par jour. Évitez de faire éclater le furoncle, cela ne ferait qu’aggraver la situation. Les onguents antiseptiques peuvent aussi aider à traiter le problème. Votre pharmacien saura vous recommander.

Prévention : Rester au sec le plus possible. Changez-vous dès que l’activité est terminée. Utilisez un cuissard de bonne qualité avec un bon rembourrage et assurez-vous que les coutures ne causent pas de friction. Lavez le cuissard à toutes les sorties. Si vous utilisez des crèmes ou gelées (Vaseline, Zinc, BagBalm) afin de réduire la friction, il est important de bien les nettoyer car celles-ci peuvent boucher les pores de la peau et ainsi favoriser l’infection. Une selle avec un bon coussin prévient aussi l’apparition de furoncle.

 

Irritation de l’aine

La région interne du haut de la cuisse est soumise à une friction continue contre la selle causée par le mouvement de pédalage 1-3. Initialement, on observera une rougeur qui peut s'accompagner d’une sensation de chaleur ou brûlure.

Traitement et prévention : L’application de Vaseline, onguent de zinc, Bag Balm sur la région réduit la friction. Il faut aussi remplacer le cuissard par un vêtement plus ample dès la fin de l’activité. La friction de la cuisse est un élément important à considérer lors de l’achat d’une selle.

tinea cruris

L’irritation au niveau de l’aine est parfois compliquée par une infection fongique (champignon) qui est de la même famille que celle qui cause le pied d’athlète. Rougeur, démangeaison et inflammation seront alors ressentit. Dans ce cas, votre pharmacien vous conseillera sur des crèmes ou aérosols antifongiques qui sont en vente libre et qui sont très efficaces.

Certaines blessures sont propres au sexe. Commençons tout d’abord par la gente féminine.            

Madame

Inconfort sur la selle

  Les femmes se plaignent le plus souvent d’inconfort sur la selle 1. Non messieurs, ce n’est pas parce qu’elles aiment se plaindre. C’est plutôt parce que nous, hommes ingrats, avons conçu la géométrie du vélo et des pièces qui le composent selon notre morphologie. La selle trop étroite et un tube supérieur trop long pour la cycliste exerce une pression inconfortable sur la région génitale. Il faut donc tenir compte de ces facteurs lorsqu’on choisit son vélo. Depuis quelques années, les fabricants mettent un peu plus d’efforts afin de concevoir des vélos et composantes adaptés à la morphologie féminine.

 

Infections urinaire

Comme l’urètre est plus court chez la femme, cette dernière est plus vulnérable aux infections urinaires par la bactérie E Coli.1 Dans de telles conditions il faut consulter son médecin afin qu’il vous prescrive un antibiotique. Positionner votre selle afin de réduire la friction et utiliser toujours un cuissard propre.

Vaginite

Encore une fois, la chaleur et l’humidité favorisent la culture de candida (un autre champignon) au niveau du vagin. On note qu’elle survient souvent à la suite d’utilisation d’antibiotique. Il existe des crèmes antifongiques qui visent à traiter ce type de problème. Une visite chez le médecin peut s’avérer aussi nécessaire.

Monsieur

Engourdissement du pénis

Cet engourdissement survient le plus souvent lors de longues sorties 1. Il est du à une compression soit du nerf honteux (qui innerve les organes génitaux) ou des vaisseaux sanguins qui nourrissent le nerf. La plupart du temps les engourdissements disparaissent quelques minutes après avoir éliminé la compression. Toutefois, dans certains cas, les engourdissements peuvent persister pendant des heures même des jours. Une telle situation indique que les dommages au nerf sont plus importants. Le phénomène peut même créer des problèmes érectiles 2. Une étude rapporte que lors de deux courses s’étendant sur plusieurs jours, 11 et 22% des participants mâles ressentaient des engourdissements au niveau du pénis qui ont duré entre quelques heures et un mois après la fin de la course.

Traitement et prévention : Le meilleur traitement reste la prévention : changez de position ou levez-vous fréquemment (aux 5 minutes) afin de réduire la durée de la pression 1-2. Le choix de la selle et d’un cuissard bien rembourrés réduit les risques. Une suspension arrière ou une tige de selle à suspension diminuera les impacts. On rapporte que les cas de problèmes permanents sont très rares.

 

Infertilité

La température affecte le fonctionnement des spermatozoïdes 1. Le port du cuissard et l’exercice à haute intensité élève la température des testicules qui sont responsables de la formation des spermatozoïdes. Cette hausse de température réduira leur qualité et du même coup le degré de fertilité. Mais ne vous en faites pas, le problème ne semble pas permanent : la plupart des études démontrent que l’infertilité associée au cyclisme disparaît dès que le niveau d’activité baisse.

Après la lecture de cet article, j’espère que vous aurez un peu plus de respect pour votre postérieur et que vous en prendrez plus soins. Sinon, celui-ci pourrait rendre inconfortable la pratique de votre activité favorite.

     LES PRINCIPALES PATHOLOGIES EN CYCLISME

Nous affirmons que les douleurs ayant pour origine l'intensité de l'effort sont les seules qui soient " normales".

Les autres origines peuvent se trouver dans " LA POSITION " du cycliste

Nous allons détailler des pathologies qui peuvent avoir comme origine une " mauvaise position ou un mauvais réglage du vélo ":

TENDINITE ROTULIENNE :

Manivelles trop longues, selle trop basse, utilisation de trop grands braquets, position en " bec de selle ".

La " bonne longueur de manivelles" doit permettre au cycliste de " tourner les jambes à 90/110 tr/mn ". Pour cela l'engagement des cales sous la chaussure doit être parfait = manivelle et pédale horizontale; la verticale qui passe par l'axe de la pédale doit aussi passer par l'axe de la tète du premier métatarse. Si le cycliste fait du bec de selle c'est qu'il est assis trop à l'AR ou que le guidon est trop loin de la selle. Ceci se vérifie lorsque la manivelle et la pédale sont horizontales vers l'AV la perpendiculaire qui passe par l'axe de la pédale doit aussi passer par la tête du premier métatarse et par la face antérieure de la rotule, lorsque le cycliste pédale et fournit l'effort correspondant à son " activité " cycliste..et non pas sur un mannequin statique ou mème dynamique puisque tous les paramètres de l'activité cycliste ne sont pas pris en compte....

TENDINITE DU QUADRICEPS:

Assise trop basse et hyper flexion du genou.

La hauteur se selle est importante surtout depuis que nous sommes équipés de pédales automatiques et de chaussures avec des talons " virtuels de 4 ou 5 cm. Pour vérifier la hauteur de selle il faut mesurer la valeur de l'Entre Jambe et X par 0.885 pour des pédales LOOK ( solution qui évite les grosses erreurs ) Pour les autres pédales il faut diminuer de la différence de hauteur entre la semelle de la chaussure et l'axe de la pédale ( Bio position.).Attention lorsque vous changez de chaussures , vérifier les " hauteurs de talons"…

DOULEURS DE LA ROTULE: ( Face Externe )

Généralement cela arrive lorsque la selle est trop haute. Cependant l'expérience m'a prouvé plusieurs fois qu'il peu s'agir d'autres problèmes généralement posés lorsque le cycliste utilise des pédales ayant une grande liberté en rotation et latérale et qu'il a un léger déplacement du bassin, pas suffisamment important pour générer une douleur immédiate.

L'axe du bassin qui se déplace par rapport à celui du vélo et les chaussures viennent régulièrement en buté sur les cales. Compte tenu du nombre de coups de pédale cette situation engendre une tension et une tendinite .

Il faut donc penser à voir son médecin Ostéopathe lorsque il y a ce genre de tendinite pour une auscultation complète des membres inférieurs et pas seulement s'attarder sur le genou mais aussi sur le bassin.

 

TENDINITE DE LA PATTE D'OIE:( en haut du tibia sous le coté interne du genou)

Pédale automatique orientant l'axe du pied vers l'extérieur , axe de la pédale faussé vers le bas .

Lorsque le cycliste est équipé de pédales "TIME" ou "SPEEDPLAY "les contrôles visuels sont impossibles . Par contre si celui-ci est équipé de pédales LOOK un contrôle de la manière dont s'usent les cales permet de déterminer rapidement l'origine du problème : mauvaise orientation des cales ou selle qui n'est pas dans l'axe du cadre et qui désoriente le bassin ou déplacement du bassin pas suffisamment sensible pour être douloureux.

DOULEURS AUX JUMEAUX: ( muscles des mollets dans le creux du genou )

Assise trop haute ; hyper flexion des jambes ; généralement il peut aussi y avoir un déhanchement . Attention à l'aspect visuel du " déhanchement " qui trompe souvent, les cyclistes n'ayant pas tous 6% de masse grasse !

DOULEURS AUX ISCHIO-JAMBIERS: ( Muscles postérieurs des cuisses)

Assise trop haute , hyper flexion des jambes , manque de souplesse , pied trop engagé sur la pédale .( HS = EJ x 0.885 pour LOOK = bonne base ).

 

DOULEUR A LA POINTE DU COUDE:

Bras tendu .

FOURMILLEMENT DES 1/2/3e DOIGTS:

Poignets pliés et en hyper flexion ou mains aux cocottes avec appui important sur le cintre , bec de selle qui bascule vers le bas faisant supporter aux mains tous le poids du buste . Si c'est le cas il se peut que ces douleurs soient accompagnées de douleurs au niveau des quadriceps au dessus des genoux. La hauteur des cocottes est à prendre en compte.

 

DOULEURS AUX QUADRICEPS:

Selle trop basse avec hyper flexion du genou .

Selle dont le bec pointe vers le bas.

Position trop avancée.

DOULEURS AUX ADDUCTEURS:

Selle trop large.

POINT DE COTE:

Guidon trop étroit avec bras et coudés collés au corps. ( la largeur extérieure du guidon devrait être égale à la largeur des épaules / plus sensibles sur les petites tailles).

DOULEURS CERVICALES ET DORSALES:

Guidon mal centré , trop large ou trop étroit.

Différence de hauteur des cocottes ( fréquent )

Selle trop Haute. Position trop allongée avec bras tendus ou au contraire position trop ramassée avec buste trop droit.

Les personnes qui souffrent du dos ont tendance à vouloir redresser le buste ce qui est la plus grosse des erreurs ( il faut tenir compte de la souplesse ) Le buste doit être inclinée pour être parallèle à la bissectrice de l'angle formé par le sol et le tube oblique : soit environ 30/35° .

LOMBALGIES:

Membres inférieurs de longueur différentes ( minimum 1 cm ) .Cales de compensation abusives . Bec de selle pointé vers le haut ( fréquent lorsque les tiges de selle sont à crans ) Selle tenue par le début des rails et qui s'incline vers l'AR. lorsque le cycliste est assis. Selle trop haute . position allongée avec bras tendus .

 

 

DOULEURS AU TENDON D'ACHILLE:

Différence de longueur des membres inférieurs , selle trop basse , et/ou trop en avant , manivelle trop grandes , engagement du pied sur engagé ou sous engagé

INDURATIONS PERINEALES:

Selle trop souple , trop large ou trop étroite . Assise hors " creux de selle ". Selle trop haute . Sur-engagement des cales " hachant " le pédalage .

ENGOURDISSEMENT DE LA VERGE:

selle trop étroite , bec de selle vers le haut , selle trop haute , assise hors du creux de selle. Position en bec de selle suite à un mauvais recul de selle ou un guidon trop éloigné.

BRULURES AUX PIEDS :

Généralement mauvaise position des cales qui sont sur engagées ou semelles pas assez rigides . Serrage trop important des sangles. Parfois il est nécessaire de réaliser des appuis de voûte plantaire pour favoriser le retour veineux. Pieds trop serrés dans les chaussures.

Comme nous venons de le voir il existe de nombreuses pathologies en cyclisme..

Généralement il faut non seulement s'assurer que la position est bien réglée mais que les accessoires sont bien positionnés : selle horizontale , recul de selle correct , distance selle cintre correcte permettant une position buste incliné avec bras cassés , guidon suffisamment bas pour permettre l'inclinaison naturelle du buste , hauteur de selle correcte en fonction de la valeur de l'entrejambe mais aussi le la longueur des manivelles et de la longueur des pieds et métatarses , cocottes à la même hauteur et suffisamment redressées pour éviter une hyper flexion des poignets.

La position commence aussi par le choix des chaussures et il est nécessaire de vérifier que le pied ne sera pas ni trop serré ni trop large mais aussi que les cales pourront être réglées correctement en recul .

Enfin la selle doit être parfaitement adaptée et avoir une déformation dans le temps qui ne change pas la position du "creux de selle ".

Traiter les pathologies en cyclisme c'est commencer par vérifier l'origine de celle-ci sur le vélo qu'utilise le cycliste et ensuite de vérifier sa position par rapport à sa morphologie, sa souplesse , et son activité cycliste.

 

×