Météo gratuite, séjours et forum France - Meteosun.com

Trucs pour aller plus vite en vélo

5 trucs pour aller plus vite en vélo !!!

Voici un petit guide pour vous rappelez des différents trucs qui vous permettront d’aller plus vite sans à avoir à travailler plus dur à vélo.

1°)Travailler ses trajectoires à vélo. 

Durant vos courses, vous devriez toujours chercher à prendre la trajectoire la plus courte ainsi que de garder une bonne vitesse dans les virages. Pour cela, il est important de rester bas sur son vélo pour baisser le centre de gravité. 

2°)Ne pas surcharger son vélo. 

Pour vos courses, il n’est pas nécessaire d’avoir 5 bidons sur votre vélo puisqu’il ajoute du poids et ils augmenterons la surface frontale. C’est à vous de planifier en fonction des stations de ravitaillement. Vos bidons devraient être uniquement placés entre vos barres et en arrière de votre selle. Ce set up n’entraine pas de pénalité. Les bidons en bas du cadre sont à proscrire. Votre kit de réparation doit se loger en arrière ou en dessous de votre selle.  

 

3°)Choisir le bon pneu. 

Sujet très ignoré, il existe des pneus plus rapides que d’autres. Le Specialized Turbo Cotton et le Continental  GP 4000 sont les références du moment. Pour vos courses, vous devriez aussi utiliser des chambres à air en latex.

4°)Avoir la bonne Stratégie. 

Des récentes études ont démontré qu’on était plus rapide lorsqu’on changeait constamment de rythme. Contrairement aux anciennes croyances, il faut adapter son intensité en fonction du profil. Donc avant de vous lancer dans une course, assurez-vous d’établir la bonne stratégie.

5°)Garder sa position aéro. 

Lorsque vous être en course, vous avez surtout en tête l’effort que vous êtes en train de donner. Pourtant, si vous ne gardez pas votre position aéro, vous ne serez pas récompensé de vos efforts. Vous devez travailler cet aspect et ne pas attendre les quelques jours avant la course pour monter à nouveau sur un vélo de TT.

pour aller plus vite en vélo, il faut aussi penser aux trajectoires dans les virages !!!!

Même si ces conseils semblent anodins, il suffit d’observer dans les virages sur une course ITU ou Ironman pour comprendre que ces notions ne sont pas toujours acquises. Un virage, ce n’est pas juste tourner, c’est une opportunité pour sauver de l’énergie. Plus vous rentrez et sortez vite, moins vous aurez à relancer fort. Des athlètes comme Davison, Norden, Duffy sur le circuit ITU, ont démontré que leurs habiletés techniques leur permettaient d’en tirer un avantage sans dépenser aucune énergie. Voici donc nos conseils.

Les trajectoires. 

Pour bien tourner, il faut prendre les bonnes trajectoires, pour cela, il faut exploiter toute la route. Amorcer son vissage en se plaçant sur l’extérieur, prendre la corde et ressortir sur l’extérieur.

Un virage se planifie.

Vous devez arriver à la bonne vitesse en ayant déjà changé votre vitesse pour faire adéquatement votre relance.

Vision d’ensemble et non du danger.

Sur des courses comme Ironman Nice, cette problématique est bien connue. Durant notre virage, on est nombreux à regarder le danger. En s’imaginant les conséquences possibles, on est rapidement sur la défensive… Il est donc important de placer son regard haut et vers la sortie. 

Le centre de gravité bas et bien réparti.

Plus votre centre de gravité est bas, plus vous gardez de l’adhérence dans les virages. Pour cela, vous devez placer vos mains et vos bras pour rester bas sur votre vélo. Il est primordial de bien répartir votre poids sur les deux roues. L’erreur fréquente est de mettre tout le poids sur l’avant en prenant une position agressive. 

 

our ceux qui sont sur des vélos de triathlon, vous devez quitter vos aérobarres, plier les bras, mains sur les freins (au cas) et bien répartir le poids. Cette règle s’applique aussi à vous.

La position des pédales!!!

Pour éviter que les pédales frottent contre le sol, votre manivelle sur le côté intérieur de votre virage doit toujours être en position haute. 

Le bon matériel

Comme toujours, pour avoir une meilleure adhérence dans les virages, cela passe par des bons pneus avec des pressions pas trop gonflées (en dessous de 110psi) et de préférence avec des profils au-dessus de 23 mm de largeur.  

Expert

Si vous maitrisez tout cela, vous pouvez apprendre à contre-braquer dans l’amorce du virage. Dans un virage à droite, commencez par tourner brièvement à gauche puis à droite. Cela permet de mieux placer votre corps pour cela. C’est une technique que pouvez utiliser surtout si vous n’êtes pas entouré par d’autres athlètes.  

Date de dernière mise à jour : 16/10/2015

×