Météo gratuite, séjours et forum France - Meteosun.com

troubles digestifs sur longue distance

TROUBLES DIGESTIFS

Vous êtes nombreux à souffrir de troubles digestifs lorsque vous faites une compétition de trail. Pourtant,  il est possible de les limiter par des conseils nutritionnels simples à suivre. 

Des troubles digestifs tant redoutés par les traileurs

La date de votre prochain trail approche. Vous vous sentez prêt à aborder votre compétition mais une certaine appréhension vous empêche d'être complétement serein : vous redoutezl'apparition de troubles digestifs pendant votre compétition.

Il est vrai que même les meilleurs athlètes peuvent y être sujets. Comme moi, vous avez certainement en tête la mésaventure de Paula Radcliffe lors du marathon de Londres.

Certes, il n'existe pas de méthode infaillible pour éviter leur apparition lors d'un trail mais je vais vous donner quelques conseils nutritionnels qui vous permettront de mettre toutes les chances de votre côté pour les prévenir.

 Vérifier l'intégrité de votre système digestif

Une fois votre décision prise de participer à un trail et en relation avec votre médecin, pensez à faire un check-up de votre système digestif pour détecter d'éventuels troubles fonctionnels ou intolérances (lactose, gluten etc...). Si besoin, celui-ci pourra aussi vous prescrire une cure de probiotiques pour la semaine avant la compétition.

 Préparer son corps à l'effort ultra-endurant

L'effort ultra-endurant tel qu'un trail impacte fortement votre organisme. Comme vous préparez votre corps à cet effort intense grâce à un entrainement progressif et bien construit, il est possible d'entrainer votre système digestif.

Cet entrainement consistera à vous alimenter et vous hydrater pendant les entrainements avec l'alimentation que vous souhaitez utiliser en compétition (boissons, gels, barres énergétiques etc...). Petit à petit, vous tenterez de consommer des quantités de plus en plus importantes afin que votre système digestif s'habitue à fonctionner dans ces conditions.

 Préserver votre système digestif

Pour limiter les risques de troubles digestifs, vous devez également penser à préserver votre système digestif en adoptant une alimentation qui ne l'agresse pas.

La semaine avant la compétition, vous devrez donc faire attention à limiter les aliments difficiles à digérer surtout si vos intestins ou votre estomac ont déjà tendance à être fragiles. Ce n'est pas le moment de prévoir des repas trop copieux, trop gras ou acidifiants(condiments, charcuteries, fromages, soda...). Mieux vaut adopter une alimentation riche enféculents et fruits et légumes faciles à digérer.

De même, attention aux aliments à risque comme les fruits de mer.

La veille de la compétition, si vos intestins sont très fragiles, il est préférable d'opter pour unealimentation sans résidu en évitant les légumineuses, fruits et légumes crus riches en fibres.

 Se nourrir correctement pendant la compétition de trail

Pendant le trail, s'alimenter et s'hydrater régulièrement est indispensable. Bien entendu, on préférera des boissons isotoniques et des aliments semi-liquides facilement assimilables. A l'encontre de toute règle diététique, prévoyez aussi des aliments plaisirs notamment salés ( petits sandwichs au jambon voire saucisson :), petits fromages, gâteau salés etc...) qui seront bien utiles au moment où vous ressentirez un dégout pour vos habituelles boissons de l'effort, générallement à partir de 5/6 heures d'effort.

Et attention, le café, le thé ou les anti-inflammatoires augmentent les risques de troubles digestifs !

Ces efforts ne vous garantiront pas l'absence de troubles digestifs mais permettront de les prévenir au mieux.